top of page

jeu. 05 sept.

|

Porticcio - Corse

Gestes pratiques en médecine générale : Initiation à la dermatoscopie dans le dépistage des tumeurs cutanées.

DPC en formation continue de 7 h sur site N° 36472325037

Gestes pratiques en médecine générale : Initiation à la dermatoscopie dans le dépistage des tumeurs cutanées.
Gestes pratiques en médecine générale : Initiation à la dermatoscopie dans le dépistage des tumeurs cutanées.

Heure et lieu

05 sept. 2024, 09:00 – 17:30

Porticcio - Corse, Porticcio,

Invités

À propos de l'événement

Experte : Pr Eve MAUBEC

Dermatologue PUPH CH Avicennes

Programme

Spécialités : MG

Résumé:

Avec plus de 8 000 nouveaux cas estimés, le mélanome cutané est le plus grave des cancers de la peau. Sa détection précoce permet sa guérison, car elle permet d’intervenir avant la phase d’extension métastasique (forme in situ et mélanome cutané de faible épaisseur).

La diminution importante du nombre de médecin dermatologue, renforce le médecin généraliste dans une situation de premier recours afin de dépister des lésions qui peuvent être d’évolution rapide. Sa connaissance du problème et sa compétence à effectuer les premiers gestes diagnostics permettent d’orienter efficacement le patient dans un parcours de soins adapté. Cela passe par la connaissance des divers patrons, des règles de type ABCDE principalement mais pas exclusivement.

Il est ainsi recommandé que le praticien apprenne à identifier les lésions élémentaires lui faisant suspecter, ou exclure une lésion cancéreuse cutanée et notamment mélanocytaire, afin, le cas échéant de l’adresser pour affirmer ou exclure ce diagnostic dans le cadre d’un parcours de soins.(HAS 2020)

La HAS a, dans un rapport d’évaluation en 2007, abordé les indications de cet examen en termes de lésions mélanocytaires et patients à haut risque, les méthodes de surveillance dermoscopique et leur performance diagnostique, et a proposé une place pour la surveillance dans la stratégie actuelle de diagnostic dermoscopique des lésions pigmentaires et en définissant les conditions de réalisation. Cet acte est facilement réalisable au cabinet du médecin généraliste qui aura pris le temps de se familiariser avec les principes de cet examen.

La HAS mentionne que « le temps de prise en main et de formation à l’utilisation est bref (15-30 min) mais que l’acquisition de la compétence pour interpréter les images dermoscopiques est longue et nécessite une formation du praticien à la sémiologie spécifique de ces images ».

La dermoscopie a une sensibilité plus élevée que l'examen à l'œil nu (90% pour 71%)pour la détection des mélanomes sans avoir, généralement, une spécificité moins grande. La dermoscopie aide aussi à augmenter le degré de confiance des médecins de famille dans leur diagnostic préliminaire des lésions. (NHS 2012, HAS 2006)

Cette formation à la dermoscopie vise à améliorer la stratégie diagnostique des médecins généralistes et améliorer significativement les orientations inutiles chez le dermatologue., notamment dans le cadre d’un parcours de soins

Partager cet événement

bottom of page