Pathologie rachidienne de l'enfant :

Scoliose, ostéochondroses et douleurs rachidiennes.

La formation en détail

L’orthopédie pédiatrique est un vaste sujet tant par les domaines concernés que par la période intéressée.

• La fréquence de la scoliose idiopathique est comprise entre 0,5 et 2 % chez les 8 – 15 ans Toute scoliose est susceptible de s’aggraver, ce qui impose un suivi régulier. Il est proposé en dépistage de rechercher une scoliose par l’inspection du dos de l’enfant en période pré pubertaire, en début puis en cours de puberté. Le médecin de premier recours se doit effectuer ce dépistage.

Il planifie ensuite la prise en charge et coordonne celle-ci avec les autres professionnels de santé. • Les douleurs du dos chez l'enfant nécessitent un examen minutieux afin d'éliminer un problème organique qui peut être grave. Cet examen orientera vers un bilan complémentaire et le traitement de la cause ou au contraire vers une surveillance et un traitement symptomatique.

 

• Ostéochondrose : Les ostéochondroses de croissance sont également appelées ostéochondrites ou apophysites,

L'ostéochondrose est une pathologie fréquente mais trop souvent méconnue ou sous-estimée,

Non prise en compte ses pathologies vont avoir des répercussions à l'âge adulte.

 

• L’objectif de ce programme est de permettre aux médecins de premiers recours de maitriser les données de l’interrogatoires afin de prescrire à bon escient les examens complémentaires indispensables.

Objectifs

Objectifs généraux de formation.

Etre apte à surveiller le rachis des adolescents.

Adapter la prise en charge devant des douleurs rachidiennes et évocateur d’une ostéochondrose de l’enfant et l’adolescent.

Les objectifs pédagogiques.

  • Assurer un dépistage systématique des scolioses

Séquence 1.

  • Établir le diagnostic d’une scoliose structurale ;

  • Caractériser la scoliose, notamment son évolutivité, son caractère idiopathique ou non idiopathique

  • Planifier la surveillance, le suivi et la prise en charge avec les autres professionnels dans le cadre du parcours de soins.

  • Délivrer une information adaptée au patient et à son entourage.

Séquence 2.

  • Préciser les données de l’interrogatoire en cas de plainte de douleur rachidienne.

  • Maitriser l’arbre décisionnel en cas de douleurs rachidiennes afin d’éviter des examens complémentaires inutiles.

  • Identifier les ostéochondroses en fonction de leur localisation