mer. 09 nov.

|

Hôtel le Recif

Carences et excès alimentaires de l'enfant et de l'adolescent

expert Pr Patrick TOUNIAN DPC mixte (4h en présentiel / 3h en évaluation à distance) N° 36472200074

Carences et excès alimentaires de l'enfant et de l'adolescent

Heure et lieu

09 nov., 09:00 – 13:00

Hôtel le Recif, Saint-Gilles les Bains, La Réunion

À propos de l'événement

Expert Pr Patrick TOUNIAN

Chef de service gastro entérologie pédiatrie Hopiatl TROUSSEAU

Fiche_Programme

Résumé

La promotion des comportements favorables à la santé incluant l’alimentation saine et l’activité physique régulière vise principalement à lutter contre l’obésité et la dénutrition. L’obésité est une question de santé publique pour deux raisons majeures : sa fréquence et son coût. En France, chez l’adulte, la prévalence de l’obésité est estimée à 17% et l’excès de poids concerne près de la moitié de la population. Chez les enfants de 6 à 17 ans, la prévalence du surpoids est estimée à 17%, dont 4% d’obèses. Le coût social de la surcharge pondérale est très élevé. Il avoisine les 20 milliards d’euros (1% du Produit Intérieur Brut) sur l’année 2012, selon la Direction Générale du Trésor, qui note, en 2016, que les mesures pertinentes mises en place sont encore insuffisantes face aux risques sanitaires encourus.

En France, en 2018, on estimerait à 2 millions le nombre d’individus souffrant de dénutrition ;

Au-delà d’une dénutrition globale, l’enfant est à risque de carences sélectives, fer, calcium et acides gras essentiels, parfois graves et ayant un retentissement sur son avenir nutritionnel.

La carence martiale est la plus fréquente des maladies nutritionnelles pédiatriques de la planète. Le groupe de travail multidisciplinaire de la Société française de pédiatrie sur le fer a émis des recommandations afin d’en réduire la fréquence.

Les nouvelles habitudes alimentaires induisent des risques significatifs de carences alimentaires qu’il faut nécessairement prévenir et compenser.

A l’opposé, les habitudes alimentaires entretiennent chez les enfants et adolescents des risques d’excès en protéines et glucides. Il appartient aux professionnels de santé amené à suivre les enfants d’en mesurer les éventuels risques et effets.

Les enjeux de santé publique relatifs à l’obésité et à la dénutrition sont nombreux et concernent la formation de l’ensemble des professionnels de santé ; ce sont principalement :

• La promotion de la santé, d’une alimentation saine, d’une activité physique régulière et de la limitation de la sédentarité, et ce dès l’enfance ;

• -La prévention primaire de l’obésité, de la dénutrition et le dépistage de leurs signes précoces ;

• La lutte contre la stigmatisation.

Objectifs pédagogiques

• Identifier les risques de carences et excès alimentaires en fonction du terrain et de l’environnement.

• Déterminer les apports utiles et nécessaires en terme de calories, protéines, fer, calcium et acides gras essentiels

• Identifier les mesures (conseils, éducation thérapeutique, compléments alimentaires) à prendre en fonction de l’excès ou les carences identifiées chez l’enfant ou l’adolescent

• Identifier les ressources du parcours de soins d’un enfant en excès ou carence alimentaire à mobiliser.

Accessibilité

Notre organisme réalise ses formations dans des salles accessibles aux personnes à mobilité réduite - Toute demande particulière peut nous être portée et sera traitée avec la plus grande attention

Partager cet événement